Bouturer son laurier rose comme un pro : comment ça marche ?

Bouturer son laurier rose comme un pro : comment ça marche ?

C’est toujours plus gratifiant de faire pousser soi-même son laurier rose au lieu d’en acheter dans le commerce. Pour réussir cette mise en terre, il faut néanmoins savoir bouturer cette plante convenablement. Afin d’y parvenir sans problème, ce guide s’avère être d’une grande utilité.

 

Cela peut vous intéresser : Sélection spéciale : les jouets pour bébé préférés des parents et des experts

Le matériel et le moment propice pour bouturer son laurier rose

Pour réaliser l’opération de bouturage dans les règles de l’art, il vous faudra des éléments adéquats. En plus de ces éléments, il faut un moment donné pour réaliser ce bouturage. Les éléments nécessaires au bouturage d’une plante de laurier rose sont :
 • Un pot de fleurs ;

De l’eau ;
Une paire de ciseaux ou un sécateur ;
Le terreau ;
Un bout de charbon de bois.
Chacun de ses éléments fait partie du matériel obligatoire du jardinier. Mais quand faut-il pratiquer le bouturage ? Le mois d’août est à bien des égards, le plus indiqué pour bouturer une plante de laurier rose. Cette période est le moment où l’arbuste du laurier rose aura terminé sa croissance. 
À ce moment, cet arbuste a un plus grand taux de chance de reprise, lorsqu’il est remis en terre. Et ainsi, en automne vous obtiendrez un bon arbuste de laurier rose si vous vous y prenez bien.

A lire également : Quelle plante facile semer avec ses enfants ?

 

Comment bouturer convenablement ?

Bouturer le laurier rose commence par prélever un rameau pas trop vieux, ou trop jeune, et qui serait fleuri. Sa tige doit faire entre 15 et 20 centimètres, et présenter un bois qui serait un peu mou. Ensuite, vous devrez utiliser un sécateur ou vos ciseaux, pour enlever les feuilles de la tige, sauf celles d’en haut.
La procédure continue avec une petite incision qui devra être faite en bas de la tige, de cette bouture. Ainsi, elle pourra très facilement sortir des racines afin de s’épanouir comme il se doit. L’incision peut être réalisée avec un couteau ou un cutter stérilisé, pour éviter que la bouture finisse contaminée.