Que faut-il savoir du solin ?

Que faut-il savoir du solin ?

L’étanchéité d’une toiture est un problème qui semble trouver solution avec le solin mis entre les composants de cette dernière. Cet élément est malheureusement jusqu’à présent, peu connu de la plupart des personnes vivants sous un toit. Le voile est ôté de cet élément à travers ce guide instructif.

 

Comprendre le solin

C’est un ouvrage ou un élément de maçonnerie dont la forme est une moulure, servant à garantir l’étanchéité. Cette étanchéité est assurée entre une toiture et l’ensemble des éléments d’architecture. Il vous sera dit beaucoup plus sur l’élément appelé solin, si vous vous décidez à cliquer ici. 
Le solin était d’abord réalisé en cuivre, en zinc, ou en plomb, avant d’être dorénavant produit en:
 • plastique ;
 • acier ;
 • aluminium.
C’est une bande d’étanchéité résolvant les problèmes relatifs aux courants d’air, et à l’humidité. C’est un couvre-joint qui empêche l’air ou l’eau d’entrer dans les endroits vulnérables de la maison.

 

Les propriétés du solin

Le solin représente un élément de la maçonnerie répondant à certaines caractéristiques afin de bien jouer son rôle. Afin d’optimiser l’étanchéité d’une toiture, sa forme, son profil, et le matériel choisi pour le fabriquer, doivent être spéciaux. Ces caractéristiques tiennent compte du lieu où il est placé, ainsi que les éléments à étanchéifier.
Le solin doit donc être imperméable et fin, avoir pour constituant le plastique, l’acier galvanisé, l’aluminium, le zinc ; posséder des propriétés antirouilles ; être sur mesure ; disposer d’une bavette en plomb.
Le solin peut protéger une toiture, une cheminée et d’autres éléments importants d’une maison.

 

Quels sont les différents types de solin qui existent ?

De même qu’il existe plusieurs éléments d’un toit à étanchéifier, il y a plusieurs types de solin. Ces différents types de solin sont :
 • le solin en tablier ou solin en continu ;
 • le solin de base ;
 • le contre-solin ;
 • le solin en gradin ;
 • le solin de noue ;
 • le solin de puits de lumière ;
 • le solin de dérivation. 
Chacun de ses solins a son importance et ses atouts qui lui sont propres.

Previous post Le soudage à l’arc : comment est-ce que ça se fait ?
Next post Réparation de monte-escalier, comment choisir une entreprise ?