Quels sont les matériels de topographie les plus indispensables ?

Quels sont les matériels de topographie les plus indispensables ?

Sur le terrain, les experts de la topographie ont besoin de certains matériels pour mesurer les distances, déterminer les angles et mieux visualiser l’espace. Quels sont alors les principaux instruments de mesure des topographes ? Quelles sont leurs caractéristiques ? 

Le niveau laser : l’incontournable pour les travaux de nivellement 

Le niveau laser est un outil indispensable pour le topographe, car il facilite les travaux de nivellement. Grâce à ses faisceaux émis de façon horizontale ou verticale, les professionnels ont une ligne de référence. 

Cette fonctionnalité du niveau laser est particulièrement utile pour les grands travaux de construction de routes et d’aménagement urbain. La grande précision que fournit ce matériel permet aux experts et autres travailleurs de gagner surtout du temps. 

Le théodolite : l’instrument capital pour la mesure d’angle 

Dans le domaine de la topographie, le théodolite sert à mesurer les angles verticaux et horizontaux à travers le système de triangulation. Avec l’aide de cet instrument, les experts déterminent la distance qui sépare les points sur un terrain. 

Ils ont donc la capacité de faire des relevés topographiques, autrement dit, d’évaluer les courbes que présente la surface terrestre étudiée. Pour obtenir des informations complètes, les topographes utilisent de manière complémentaire un niveau laser. Les données obtenues et traitées permettent de représenter de façon précise le relief ou la topographie du terrain. 

L’altimètre : le matériel polyvalent 

Reconnu notamment pour ses capacités à mesurer l’altitude d’un point par rapport au niveau de la mer, l’altimètre est un outil assez polyvalent. Il intervient lors des travaux de nivellement pour mesurer les différences de niveau d’un terrain. 

Au cours des levés topographiques, ce dispositif est capable de mettre à la disposition des géomètres, des points de contrôle ou de référence. Sur la base de ces données, ils ont la possibilité de déterminer la valeur des pentes.

Les professionnels du BTP peuvent ensuite se servir de ces renseignements pour étudier la faisabilité d’un projet de construction de grande envergure. Au cours des travaux dans lesquels le GPS a permis de recueillir des données sur les niveaux, l’altimètre vient confirmer l’authenticité des informations. Cela se fait en particulier dans les zones où le système de positionnement fournit de faibles signaux. 

Le Global Positionning System (GPS) 

Instrument de travail incontournable du topographe, le GPS permet au géomètre-topographe de connaitre les coordonnées géographiques d’un point sur le terrain. Il s’agit de la longitude, de la latitude et parfois de l’altitude selon le modèle d’appareil utilisé. Ces données obtenues sont ensuite traitées avec des logiciels utilisés pour la réalisation des cartes topographiques.

En dehors de ces outils indispensables, les professionnels ont également recours à d’autres instruments tels que : 

  • les piquets et les jalons ; 
  • les planches à dessin ; 
  • l’odomètre ; 
  • l’équerre optique, etc. 

L’intervention de ces matériels dépend de la nature du travail à réaliser sur le terrain.