Comment réaliser le treillage en bois ?

Comment réaliser le treillage en bois ?

Le treillage en bois est très recherché par les amateurs en décoration ou en plantes. Sa grande utilité fait que de nombreuses personnes cherchent comment le reproduire facilement. C’est ce à quoi s’attelle ce guide instructif.

 

Qu’est-ce que c’est que le treillage en bois ?

Il s’agit de plusieurs lattes assemblées pour réaliser une paroi ajourée, pouvant servir d’objet de séparation ou d’ornement. Vous obtiendrez plus d’informations sur ce sujet en cliquant ici. Il vous sera expliqué que le treillage en bois sert la plupart du temps à ce qu’on y fasse grimper diverses plantes. 
Le treillage peut être réalisé en bois, en PVC ou en aluminium, selon les goûts de chacun. Néanmoins, le bois reste le plus réputé et utilisé de tous.

 

Quel matériel faut-il pour réaliser un treillage en bois ?

La liste des éléments qu’il vous faut pour fabriquer un treillage se compose :
 • du marteau ;
 • d’une scie ;
 • de la perceuse ;
 • de lattes ;
 • des tréteaux ;
 • de crochets ;
 • d’une craie. 
Le treillage jardin est souvent fabriqué avec le châtaigner car il a beaucoup de tanins, et résiste aux intempéries. Ce treillage n’aura besoin d’aucun entretien, et aura les fleurs accrochés autour de ses lattes. Il peut également être fabriqué avec du bois autoclavé, qui est d’ailleurs protégé des diverses agressions du bois.

 

Réaliser le treillage en bois : comment ça marche ?

Ce travail débute par une représentation au sol des mesures de la portion à recouvrir, avec de la craie. Vous y mettrez des lattes à un angle de 45° avec l’angle tracé au préalable. Ensuite, il faudra placer les lattes restantes sur les premières, afin que leur croisement produise des angles droit.
Afin que les bois placés soient perpendiculaires, il faudra les clouer et garder un même écart entre les lattes. Cet écart peut être conservé en utilisant un gabarit qui servira d’unité de mesure.

Previous post Le soudage à l’arc : comment est-ce que ça se fait ?
Next post Réparation de monte-escalier, comment choisir une entreprise ?